Ludwig Feuerbach
Points de vente: Disponible dans les pharmacies ou à travers l'entreprise | Pharmatrans Hotline pour commandes: 00800-8020 8010 ou: +31-43-7999 070

«  L’homme est ce qu’il mange »

(Ludwig Feuerbach, 1804–1872)

Les facteurs les plus importants du vieillissement sont bien connus. Ils nous amènent à nous poser les questions décisives: quels composants végétaux faut-il combiner pour rajeunir l’homme d’une certaine manière et pour le rapprocher de son rêve d’une jeunesse éternelle? Quelle est la bonne préparation à quel moment?

 Il ne suffit plus de saisir sans réflexion ses multivitamines. La réponse y fournit ce compendium.

Le point de départ pour combattre les trois maladies les plus répandues du vieillissement.

Le révolutionnaire gastrosophique allemand Ludwig Feuerbach n’avait aucune idée de tout cela en 1846. Pourtant, il mérite nos compliments pour avoir crée la thèse populaire la plus connue de l’histoire de l’alimentation: « L’homme est ce qu’il mange. » Pour lui, « la bouche ouverte était l’entrée dans l’intérieur de la nature ».

Nos connaissances actuelles des polyphénols, des stratégies naturelles contre le stress inflammatoire (silent inflammation, inflammation chronique insidieuse) et du stress oxydatif (causé par des radicaux d’oxygène agressifs) l’auraient rempli de joie. Pour lui, la médecine anti-âge a démarré sa marche triomphale un siècle et demi trop tard, mais pour nous, c’est le bon moment.

To top Vers le haut